Marc Archippe

Marc Archippe est né à Toulon où est installée sa famille depuis plusieurs générations et où il a grandi. Il mènera de front des études de droit et une carrière de joueur de rugby sans négliger pour autant l'attirance qui était la sienne pour le monde des arts. Très tôt intéressé par la peinture et la musique, c'est l'écriture qui deviendra rapidement son mode d'expression favori.

Marié et père de deux filles, il partagera longtemps son activité de dirigeant d'entreprises, en Provence puis à Paris, avec son travail d'écrivain.

Après le succès relatif de ses premières parutions, il a décidé de consacrer désormais l'essentiel de son temps à son activité de romancier.

Son dernier roman, Le sang des Leca, a reçu le prix du livre corse 2016.

Le sang des Leca

Depuis mon enfance, j'ai été confronté à l'histoire sentimentale et violente de ma famille corse. En 1952, Jacques Becker a utilisé le fait divers sanglant impliquant Dominique François, un des membres de la fratrie de mon arrière-grand-mère Giacenta, pour son film à grand succès "Casque d'Or" avec Simone Signoret, Serge Reggiani et Claude Dauphin. Pourtant, les autre frères et sœurs de celui-ci vécurent aussi des destins hors du commun. Vies de guerres de drames de larmes et de sang. Lorsque Giacenta est décédée, j'avais 28 ans, âge où il est rare de pouvoir discuter du passé avec un témoin vivant. J'avais un temps pensé à faire un roman m'inspirant de sa vie. Mais au fur et à mesure que j'avançais dans mes recherches, le roman n'était plus nécessaire ! La réalité était romanesque par elle-même. Il s'agit donc désormais de ce que l'on appelle un "témoignage" rédigé comme un roman d'écriture créative et reprenant, depuis Alesiu, le père et Augustine, la mère, le chemin dans les pas de leurs quatre garçons et de leurs deux filles. Trois guerres, les assises par deux fois, trois meurtres, le bagne, des histoires d'amour, des enfants éparpillés depuis la Chine jusqu'à Cayenne... Le sang des Leca.

© 2020 par De Pages en Plages