Jacques Pradel

Jacques Pradel débute sa carrière de journaliste, au début des années 70, sur France-Culture et France Inter.

Au début des années 90, il crée sur TF1, trois des émissions les plus célèbres et les plus controversées de l’époque : « Perdu de vue » (avec Jean-Marie Perthuis), « Témoin No1 » (avec Patrick Meney) et « L’Odyssée de l’Étrange », où il projette le fameux film de l’autopsie de la créature de Roswell.

Depuis 2010, sur RTL, il présente quotidiennement « L’heure du crime », le magazine sur les faits-divers le plus écouté de France.

Chaque été, il chasse le mystère avec ses invités, dans « Les aventuriers de l’impossible ».

Il a notamment publié « Saint-Exupéry, l’ultime secret » qui lève le voile sur le mystère de la mort de l’auteur du « Petit Prince ».

Il a reçu en 2005 le prix Roland-Dorgelès dans la catégorie Radio, décerné par le ministère de la Culture.

Vous avez dit étrange ?

“Pendant de nombreuses années, j’ai exploré sans relâche le grand sac à malices du bizarre et de l’insolite. J’ai commencé par accumuler les témoignages, mais je ne voulais pas devenir un simple collectionneur d’histoires à dormir debout.

J’ai cherché des réponses…”

Chasseur de monstre sur les flots du Loch Ness, en tenue d’Adam au cœur du sabbat des sorciers de Paris, micro au poing en Haïti, à la rencontre d’authentiques zombies, ou dans la banlieue de Londres, à la toute première projection du film sur la créature de Roswell, on peut sans crainte affirmer que Jacques Pradel est allé ouvertement à la rencontre de l’étrange et de l’inexpliqué.

Pour la première fois de sa carrière, il révèle les coulisses de ses enquêtes, ses découvertes incroyables, ses expériences troublantes, ses rencontres improbables…

Sans aucun tabou ni faux-semblant, avec simplicité, humour et conviction, il s’explique et raconte pourquoi il a finalement toujours voulu donner sa chance au mystère.

© 2020 par De Pages en Plages