Ancien capitaine de police à la Brigade criminelle de Paris, Hervé Jourdain est l’auteur de Sang d’encre au 36 (Prix des lecteurs du Grand Prix VSD du polar, 2009), Psychose au 36 (2011) et du Sang de la trahison (Prix du Quai des Orfèvres, 2014). Il officie désormais comme analyste
au sein d’un service spécialisé.

Manon est strip-teaseuse et escort girl dans le quartier du Triangle d’or à Paris. Elle vit avec sa soeur, étudiante en philo, et le bébé qu’elle a eu avec Bison, incarcéré en préventive pour un braquage raté. Manon ne mène qu’une bataille, celle de son avenir.

Le plan : racheter une boutique sur les Champs-Élysées et par la même occasion,

sa respectabilité. Mais ça, c’était avant qu’on pirate sa vie.

Pôle judiciaire des Batignolles. Les enquêteurs de la brigade criminelle, tout juste délogés

du légendaire 36 quai des Orfèvres pour un nouveau cadre aseptisé, s’escriment à comprendre pourquoi chacune des enquêtes en cours fuite dans la presse. Compostel et Kaminski sont à

la tête d’une jeune garde, qu’a récemment rejointe Lola Rivière. Absences répétées, justifications aux motifs évasifs… La réputation de l’experte en cybercriminalité n’est pas brillante.

Compostel a malgré tout décidé de lui accorder sa confiance en lui remettant

pour dissection l’ordinateur de son fils, suicidé trois ans plus tôt.

Sexe, politique, sécurité… Et des morts sans connexions apparentes. Au plus près du réel

en s’appuyant sur le système des écoutes téléphoniques, Hervé Jourdain bâtit une intrigue

à l’architecture saisissante, doublée d’un portrait (à l’acide) de son époque.

Femme sur écoute

Hervé Jourdain

© 2020 par De Pages en Plages